MONGCACTUS

LES UTRICULAIRES (11 variétés)

Les utriculaires sont des plantes carnivores très répandues, mais très difficile à observer à cause de leur petite taille.

Il existe aujourd'hui une multitude d'espèces.

Leurs particularités sont leurs pièges actifs, ou piège à aspiration : leurs feuilles portent des pièges en forme d'outre disposées le long des racines qui sont munies d'un clapet dont l'ouverture commandée par des cils sensibles, entraîne l'aspiration de leurs minuscules proies en 1/50s à 1/500s. Les utriculaires, très discrètes et méconnues, constituent à elles seules près de la moitié de toutes les espèces de plantes carnivores. Elles sont aquatiques, mais aussi terrestres ou épiphytes.

Utricularia alpina

 

 

 

Utriculaire des montagnes

Famille : Lentibulariacées

Histoire et étymologie : La plante a été décrite par Jacquin en 1760. Le nom d'espèce alpina, du latin alpinus qui signifie "alpin", doit être pris au sens de montagnard, car la plante ne vit pas dans les Alpes.

Taille : Plante de 40 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tropical, humide.

Aire naturelle : Antilles et nord de l'Amérique du Sud.

Description : Plante épiphyte, parfois terrestre, vivace. Feuilles elliptiques à obovales de 5 à 20 cm de long, les proies sont capturées par des utricules (outres) de 0.5 à 1 mm de long. Fleur blanc crème de 6 cm de long, avec une tache jaune. On connaît une forme à fleur rose.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 100 % de sphaigne vivante dont on remplit des pots ajourés.

Lumière : Mi-ombre.

Humidité : La sphaigne doit être maintenu humide en permanence. Si la plante entre en période de repos (jaunissement du feuillage), réduire la fréquence d'arrosage. Hydrométrie de 70 à 90 %.

Température : 15 à 20°C l'hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Fin du printemps, été, automne.

Multiplication : Semis, division des grosses touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons, cochenilles à carapace, oïdium sur les tiges florales et le feuillage, botrytis.

 
Utricularia biloba
 
 
 
Utriculaire bilobée

Famille : Lentibulariacées

Histoire et étymologie : La plante a été décrite par R. Brown, en 1810. Le nom d'espèce bilobafait allusion à la forme de la corolle, partagée en deux lobes.

Taille : Plante de 20 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tropical à tempéré, humide à subhumide.

Aire naturelle : Australie, Queensland (région de Brisbane), sud-est (au sud de Sydney).

Description : Plante terrestre ou subaquatique, vivace. Feuilles en lanières filiformes de 3 cm de long, les proies sont capturées par des utricules de 1.5 mm de long. Fleurs bleu-violet.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 20 % de sable, 10 % de perlite.

Lumière : Plein soleil.

Humidité : En période de croissance le sol est maintenu humide, en laissant la base du pot baigner dans un fond d'eau . Pendant le repos hivernal, maintenir le sol humide sans laisser d'eau dans la soucoupe. Hydrométrie de 50 à 70 %.

Température : 10 à 15°C l'hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Printemps, été, automne.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Principalement des pucerons

 

  Utricularia bisquamata

 
 

 

... Superbes fleurs ...

 

Famille : Lentibulariaceae

Histoire et étymologie : C'est Schrank qui fit la description de la plante, en 1824. Le nom d'espèce vient du latin, bis signifiant "deux" et squamata (de squama, "écaille"), allusion aux deux points en forme d'écaille sur la corolle.

Taille : Plante de 5 à 10 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tempéré.

Aire naturelle : Afrique du Sud, Madagascar dans le centre et le Nord-ouest.

Description : Plante terrestre, vivace. Feuilles obovales à linéaire de 0,5 à 1,5 cm de long, les proies sont capturées par des utricules de 1,5 mm. Fleurs lilas ou violettes. On connait quelques formes de cette espèces.

 

MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 30 % de sable.

Lumière : Plein soleil.

Humidité : Le sol est maintenu humide en permanence ; on peut laisser baigner la base du pot dans un fond d'eau du printemps à l'automne, mais surtout pas l'hiver. Hygrométrie de 50 à 70 %.

Température : 5 à 15 °C en hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Printemps, été, automne.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons et oïdium.

 
Utricularia calycifida
 
 
 
 
Utriculaire à calice coupé

 

Famille : Lentibulariacées

Histoire et étymologie : La plante a été décrite par Benjamin en 1847. Le nom d'espèce dérive du latin calyx signifiant "calice", mais fida est plus incertain. Il vient peut-être de fides "lyre", par allusion au calice de la feur qui évoque une lyre.

Taille : Plante de 50 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tropical, humide.

Aire naturelle : Nord de l'Amérique du Sud, Venezuela, Guyane, Surinam et Brésil.

Description : Plante terrestre, vivace. Feuilles souvent obovales, les proies sont capturées par des utricules de 1.5 mm. Fleurs lavande. Des cultivars de cette espèce sont produites depuis quelque années.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 60 % de tourbe blonde, 20 % de sable, 10 % de perlite, 10 % de vermiculite.

Lumière : Soleil tamisé.

Humidité : En période de croissance le sol est maintenu humide, en laissant la base du pot baigner dans un fond d'eau . Pendant le repos hivernal, maintenir le sol humide sans laisser d'eau dans la soucoupe. Hydrométrie de 70 à 80 %.

Température : 15 à 18°C l'hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Printemps, été, automne.

Multiplication : Semis au printemps, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons, cochenilles à carapace, oïdium.

 
Utricularia dichotoma
 
 
 
 
Tablier des fées

Famille : Lentibulariacées

Histoire et étymologie : C'est J.J. H. de Labillardière qui l'a décrite en 1804. Le nom d'espèce dérive du latin dichotomus signifiant "qui divise en deux", allusion à la floraison dont les fleurs groupés par deux ont une orientation opposée.

Taille : Plante de plus de 30 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tropical à tempéré, humide à subhumide.

Aire naturelle : Australie de l'Ouest et du Sud, Victoria, Queensland, Tasmanie .

Description : Plante terrestre, vivace. Feuilles lancéolées de 1 cm de long, les proies sont capturées par des utricules de 2.5 mm en moyenne. Fleurs violettes. On connaît quelques formes de cette espèce.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 20 % de sable, 10 % de perlite.

Lumière : Plein soleil.

Humidité : En période de croissance le sol est maintenu humide, en laissant la base du pot baigner dans un fond d'eau . Pendant le repos hivernal, maintenir le sol humide sans laisser d'eau dans la soucoupe. Hydrométrie de 50 à 80 %.

Température : 5 à 15°C l'hiver (en culture extérieure en tour bière aménagée, elle résiste au moins jusqu'à - 5°C), 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Printemps, été, automne.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons, oïdium sur les tiges florales.

 
Utricularia endresii
 
 
 
 
... Aussi belle qu'une orchidée ...
 

Famille : Lentibulariaceae

Taille : Fleurs de 4 cm de long.

Climat : Tropical, humide, d'altitude.

Aire naturelle : Amérique Centrale et nord-ouest de l'Amérique du Sud (Costa Rica, Colombie, Equateur, Panama). Dans la mousse qui recouvre les arbres des forêts humide.

Description : Plante vivace, épiphyte, stolonifère. Feuilles oblongues à oblongues-elliptiques. Fleurs de couleur lavande ou lilas, avec une tache jaune.

 

 

MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de racine de fougère, 20 % de polystyrène, 10 % de perlite.

Lumière : Bonne luminosité mais pas de soleil direct.

Humidité : Le sol est maintenu humide en permanence ; on doit laisser baigner la base du pot dans un fond d'eau en période de croissance. Hygrométrie de 80 à 90 %

Température : 16 à 20 °C en hiver, 18 à 30 °C l'été.

Croissance : Il y a une période de repos 1 à 2 fois par an, souvent après la floraison.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Oïdium.

 
Utricularia fulva
 
 
 
 

... Une des plus magnifiques, dommage qu'elle produise si peu de fleurs ...

 

Famille : Lentibulariaceae

Taille : De 7 à 40 cm de haut.

Climat : Tropical.

Aire naturelle : Australie (Territoires du Nord), dans les zones sablo-gréseuses.

Description : Plante plus ou moins annuelle, terrestre, stolonifère. Feuilles étroites, linéaires, pouvant atteindre 8 cm de long, utricules de 5 mm. Petites fleurs couleur jaune abricot.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 20 % de sable, 10 % de vermiculite.

Lumière : Forte luminosité.

Humidité : Le sol est maintenu humide en permanence ; on peut laisser baigner la base du pot dans un fond d'eau du printemps à l'automne. Hygrométrie de 70 à 90 %.

Température : 16 à 20 °C en hiver, 16 à 35 °C l'été.

Croissance : Toute l'année.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons.

 
Utricularia gibba
 
 
 
Utriculaire gibbeuse

 

... Une utriculaire aquatique pour les débutants ...

 

Famille : Lentibulariaceae

Histoire et étymologie : C'est Linné, en 1753, qui en fit la description. Le nom d'espèce vient du latin gibbus qui signifie "bossu", allusion à un renflement sur le loge inférieur de la fleur.

Taille : Plante de 20 cm de long.

Climat : Zones tempérées et tropicales.

Aire naturelle : "Ubiquiste" (= que l'on rencontre dans le monde entier), fossés, lacs, rivières, marais, eaux oligotrophes à mésotrophes..

Description : Plante aquatique, vivace. Feuilles de 0,5 à 1,5 cm de long. Les proies sont capturées par des utricules de 1 à 2,5 mm. Les tiges florales sortant de l'eau sont du plus bel effet, quand les plantes sont implantées dans un bassin à l'extérieur. Fleurs jaunes.

MODE DE CULTURE

Substrat : Fond de bassin ou d'aquarium constitué uniquement de tourbe blonde.

Lumière : Plein soleil.

Humidité : Aucune importance car aquatique.

Température : 10 à 20 °C en hiver, 20 à 25 °C l'été, pour la température de l'eau. Cependant elle résiste jusqu'à - 10°C.

Croissance : Printemps, été, automne.

Parasites et maladies : Pucerons sur les hampes florales et escargots aquatiques.

 
Utricularia livida f. durban
 
 
 

Attention : Cette photo montre des Utricularia livida forme Durban ! La forme Utricularia livida possède des petites taches jaunes.

 

Famille : Lentibulariaceae

Taille : Tout dépend de l'âge de la plante.

Climat : Tropical, humide.

Aire naturelle : Afrique du Sud (Région de Durban). Prairies humides, rives de cours d'eau.

Description : Petite plante vivace terrestre, stolonifère. Feuilles cunéiformes de 1,7 cm de long, utricules de 2 mm. Fleurs plus grandes que celle de l'espèce, moins nombreuses, de couleurs lilas, sans tache jaune.

 

MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 20 % de sable, 10 % de vermiculite.

Lumière : Forte luminosité.

Humidité : Le sol est maintenu humide en permanence ; on peut laisser baigner la base du pot dans un fond d'eau du printemps à l'automne. Hygrométrie de 50 à 80 %.

Température : 5 à 15 °C en hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Toute l'année.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons et oïdium, mais dans l'ensemble peu fréquents.

 
Utricularia multifida
 
 
 
 

... L'exception ...

 

Les différences au niveau de l'inflorescence étant jugées insuffisantes pour en faire un genre à part, elle est aujourd'hui regroupée au sein des Utricularia et appellé Utricularia multifida. Mais il n'y a pas si longtemps, cette plante carnivore se nommée Polypompholyx multifida.

 

Famille : Lentibulariaceae

Taille : Plante de 2 cm de diamètre.

Climat : Tempéré à subtropical.

Aire naturelle : Australie de l'Ouest (approximativement sur une ligne reliant la ville de Perth à celle d'Albany). Bords des marais, sols moussus, rochers granitiques, sables tourbeux.

Description : Plante annuelle terrestre, avec des feuilles spatulées. Pièges de 4 mm de long. Fleurs roses, très rarement blanche.

 

 

MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de sable, 30 % de tourbe blonde.

Lumière : Soleil.

Humidité : Vous devez ici utiliser une soucoupe plus haute que le pot. Pendant la période de croissance (automne-hiver) tenir le niveau d'eau juste au dessous du bord supérieur du pot. Le reste de l'année, maintenir l'eau au quart de la hauteur du pot. Hygrométrie de 60 à 80 %

Température : 10 à 15 °C en hiver.

Croissance : Hiver (Meurt à la floraison).

Multiplication : Le semis est la seule solution.

Parasites et maladies : Pucerons.

 
Utricularia sandersonii
 
 
 
 
Utricularia de Sanderson

Famille : Lentibulariacées

Histoire et étymologie : La plante a été décrite par Olivier en 1865. Le nom d'espèce rend hommage à un horticulteur anglais de la fin du XIXe siècle F. Sanderson.

Taille : Plante de 6 cm de haut, inflorescence comprise.

Climat : Tropical à subtropical, humide à subhumide.

Aire naturelle : Afrique du Sud.

Description : Plante terrestre, vivace, lithophyte (poussant sur la pierre). Feuilles spatulées de 5 mm de long, les proies sont capturées par des utricules de 1.5 mm. Les fleurs mauve pâle sont portées par des hampes florales de 2 à 6 cm de haut. On connaît une forme de cette espèce.

  MODE DE CULTURE

Substrat : 70 % de tourbe blonde, 30 % de sable ou de perlite.

Lumière : Pleine lumière; à l'ombre, la plante ne fleurit plus mais continue à pousser.

Humidité : En période de croissance le sol est maintenu humide, en laissant la base du pot baigner dans un fond d'eau . Pendant le repos hivernal, maintenir le sol humide sans laisser d'eau dans la soucoupe. Hydrométrie de 50 à 80 %.

Température : 5 à 20°C l'hiver, 20 à 35 °C l'été.

Croissance : Printemps, été, automne.

Multiplication : Semis à l'automne, division de touffes au printemps.

Parasites et maladies : Pucerons, oïdium sur les tiges florales, botrytis.



26/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres