MONGCACTUS

ROUILLE

 Rouille sur une feuille de rose trémière   
Responsable : Différents types de champignons selon la rouille (blanche ou orangée)
Dégâts apparents : Apparition de pustules blanchâtres, orangées ou brunes sur le feuillage ou les tiges selon la plante hôte et les types de rouilles mis en cause.
Période des dégâts : Toute l'année. La couleur des spores change selon le stade de développement du champignon. Ils sont généralement oranges ou jaunes en début de saison puis plus sombre vers l'automne ou l'hiver.
Plantes les plus sensibles : Un grand nombre dont le fuchsia, la rose trémière, le groseillier, l'iris, les conifères, la menthe, la jacinthe, la pomme de terre
Conditions favorables : Temps pluvieux
Traitement préventif : Améliorez la circulation de l'air autour de la plante. Utilisez des cultivars résistant s'il en existe.
Traitement biologique : Supprimez les feuilles atteintes, voire les sujets entiers pour éviter la contamination.
Traitement chimique : Pulvérisation de fongicides à base de triforine ou de propiconazole

La rouille est un champignon qui effectue parfois son cycle de développement sur plusieurs plantes (certaines rouilles n'ont besoin que d'une seule plante). C'est pour cela qu'il faut éviter à tout prix la contamination car les groupes de plantes utiles au développement peuvent être tout à fait différents.

Ce champignon hiverne dans les débris végétaux c'est pourquoi il faut éliminer efficacement toutes les feuilles tombées à terre ou les coupes de plantes. Désinfectez également tous vos outils de coupes car le champignon peut se propager d'une plante à l'autre de cette manière.



22/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres